Le sapin blanc

Abies alba

La production de sapin blanc a gagné en importance ces dernières années. Cette espèce d’arbre dispose de racines pivot profondes. Une caractéristique exploitée dans les futaies jardinées afin d’éviter les glissements de terrains pentus. Le sapin blanc est également beaucoup moins sensible aux étés chauds et aux hivers secs que son proche parent, l’épicéa. Tout laisse supposer qu’à l’heure du changement climatique, ce sapin plus résistant continuera à supplanter l’épicéa.

 

Origine:
Suisse, Allemagne, Autriche

A propos de l’arbre
Le sapin blanc doit son nom à la coloration de son écorce. Comme l’épicéa, il appartient à la famille des Pinacées. Avec un système racinaire en forme de cœur, il est mieux ancré dans le sol de la forêt que les autres espèces de conifères et a des exigences plus élevées en termes d’humidité, de chaleur et de profondeur. Ses besoins en oxygène sont faibles, ce qui explique la capacité d’enracinement du sapin blanc dans des sols lourds, denses et à humidité variable. L’arbre peut atteindre 600 ans et 60 m de haut. L’écorce est relativement fine, gris argenté à gris blanchâtre, se détachant en écailles anguleuses.

La couronne conique avec les branches orientées vers le haut et les cônes de sapin dressés caractérisent le sapin blanc. Les cônes ne tombent pas au sol comme pour l’épicéa, mais se décomposent à maturité sur la branche jusqu’à ce qu’il ne reste plus que l’axe brun du cône. Autrefois, les cônes de sapin étaient collectés lors d’opérations de récolte risquées, pour fabriquer un remède préventif contre les maladies respiratoires.

Données factuelles concernant le sapin blanc

Description
Le sapin blanc est une espèce d’arbre très répandue dans nos forêts, surtout en altitude, sur les pentes des vallées alpines. Cependant, il est malheureusement assez peu mis en valeur en termes de prise de conscience et de potentialités. Sa croissance volumineuse et cylindrique le destine à être utilisé en tant que bois de construction et bois d’œuvre. Comparé au sapin rouge (épicéa), le bois de sapin blanc ne présente pas de canaux résinifères, ce qui est très apprécié lors de la transformation. Le sapin blanc gagnera très probablement en importance dans la sylviculture, car il supporte beaucoup mieux les longues périodes de sécheresse que l’épicéa. Cette plus grande résistance est principalement due à son système racinaire profond (racine pivot). En outre, les terrains pentus peuvent être stabilisées par la plantation de sapins blancs. 

Transformabilité
Le bois du sapin blanc peut être facilement scié, raboté et profilé. La transformation peut être effectuée sans problème et en douceur avec des outils conventionnels, à l’état frais comme à l’état sec, à la machine ou à la main. Toutefois, le bois de sapin blanc a également tendance à former des éclats lors de sa transformation. Cet inconvénient peut être contré par un angle de coupe approprié des outils de découpe du bois.

Séchage
Le processus de séchage naturel et technique est généralement rapide et sans risque de fissuration et de déformation. Les valeurs de retrait et de gonflement sont dans la moyenne et la durabilité est bonne. Le séchage s’avère délicat lorsque la grume présente une formation de bois de cœur humide. Ce phénomène n’est pas rare au niveau de la base du tronc proche du sol. Dans ce cas, les temps de séchage sont fortement multipliés. En outre, le bois de cette zone prend une coloration brun-rouge et dégage une odeur légèrement âcre et désagréable, même après séchage.

Domaines d’utilisation
Nous connaissons le sapin blanc principalement en tant que bois de construction et bois d’œuvre. Ce bois de conifères ne résiste pas aux intempéries et aux attaques de champignons et d’insectes xylophages. Il peut toutefois être utilisé en extérieur en évitant tout contact avec le sol, si des mesures de protection additionnelles, principalement constructives, sont prises. Il est notamment utilisé pour les fenêtres, les portes, les portails, les clôtures, les balcons et les revêtements de façade. Le sapin est proposé sous forme de grumes, de bois de sciage, de placage et également de bois de construction massif et de panneaux de bois lamellé-collé. Le sapin blanc est parfois également utilisé dans l’aménagement intérieur, par exemple dans la construction d’installations industrielles et sportives, mais aussi pour le revêtement de murs et de plafonds.

Le sapin blanc chez Girsberger

Le sapin blanc de Girsberger provient souvent d’altitudes plus élevées et se caractérise par une structure à grain fin, peu noueuse. Une partie conséquente de notre assortiment est constituée de planches de rift et de demi rift.  Le bois de sapin blanc est disponible séché au four avec un taux d’humidité du bois de 8 à 10 %.
Les épaisseurs usuelles sont: 30 / 36 / 40 / 50 / 60 / 65 / 70 / 85 mm.

Avez-vous d’autres questions?

Nous nous ferons un plaisir de vous renseigner au sujet des épaisseurs, longueurs et qualités disponibles dans nos stocks de bois de sapin blanc.
Faites-nous part de vos exigences concernant vos projets en bois massif et, sur la base de vos indications, nous soumettrons la meilleure proposition en termes de qualité, de prix et de disponibilités.