Le sapin de Douglas

Pseudotsuga menziesii

Le sapin de Douglas, également appelé pin d’Oregon, est originaire d’Amérique du Nord et a été cultivé en Europe centrale à la fin du XIXe siècle. Le sapin de Douglas de Girsberger provient exclusivement d’Allemagne. Ce bois de conifères est de plus en plus prisé en Europe, car les arbres ont des fûts longs et droits d’un diamètre d'environ 0,90 à 1,50 mètre. Le sapin de Douglas est considéré comme une espèce d’arbre à haut rendement et pérenne, car il se comporte bien face aux changements climatiques. Il n'est pas très sensible aux périodes prolongées de sécheresse estivale. Cette espèce est toutefois sensible à la dessiccation hivernale. Le sapin de Douglas est l’un des conifères les plus hauts au monde et peut être cultivé soit en peuplements purs, soit dans des forêts mixtes combiné à des hêtres. Ce bois de poids moyen, avec son aubier clair et son bois de cœur rose à rouge, ressemble beaucoup au mélèze.

Origine:
Suisse, Allemagne, Autriche

A propos de l’arbre
Le sapin de Douglas vise haut: dans son Amérique du Nord natale, il atteint jusqu’à 100 mètres de haut, ce qui en fait l’une des plus grandes espèces d’arbres au monde. En Europe également, avec une hauteur de croissance maximale de 60 mètres, il fait de l’ombre à d'autres arbres de grande taille. La forme de sa couronne conique et élancée est similaire à celle de l’épicéa et du sapin. L’écorce des jeunes arbres d’apparence vert olive et couverte de cloques de résine prend une teinte rouge-brun très foncé à gris-noir et présente des fissures profondes en vieillissant. Les aiguilles souples de deux à trois centimètres de long arrondies à leur extrémité présentent deux bandes blanches sur leur face inférieure.

Données factuelles concernant le sapin de Douglas

Description
Le sapin de Douglas a gagné en importance ces dernières années. Ce conifère est intéressant, car il présente une résistance à une sécheresse prolongée bien supérieure à celle des autres conifères. Il est armé contre le changement climatique. Sa grande résistance aux champignons destructeurs du bois, ses qualités élastomécaniques, ainsi que sa bonne résistance aux tensions et sa remarquable stabilité dimensionnelle rendent ce type de bois très intéressant pour son utilisation en extérieur. Cette essence de bois est également de plus en plus utilisée dans la construction intérieure. A l’origine, le sapin Douglas n’est pas une essence de bois indigène. Il a été introduit en Europe depuis l’Amérique du Nord, puis cultivé. Aujourd’hui, le sapin de Douglas est utilisé dans le secteur du bois de construction où il tend à substituer l’épicéa.

Transformabilité
Le bois de Douglas de poids moyen se laisse généralement débiter et raboter sans problème. Sa capacité à être transformé dépend principalement de la rapidité de sa croissance. Les larges cernes annuels et les nœuds augmentent le risque de formation de fissures ou d’éclats lors du clouage, du vissage ou du rabotage et du profilage. En raison de sa forte teneur en résine, la surface doit être débarrassée de sa résine avant l’application d’un traitement de surface avec des solutions savonneuses alcalines ou des solvants. Il convient d’être prudent lors de l’utilisation de raccords ou de fixations à base de fer, car le bois de Douglas réagit, au contact des ions ferreux, par une décoloration gris-noir prononcée.

Séchage
Le sapin de Douglas peut être séché très rapidement et sans problème, sans risque de formation de fissures et de gerces. Un séchage doux et délicat est préférable de manière à éviter un suintement intensif de la résine.

 

Domaines d’utilisation
Le sapin de Douglas, à l’instar du mélèze, présente une grande résistance aux champignons lignivores. Par conséquent, cette essence de bois est particulièrement adaptée à une utilisation en extérieur tels que les balcons, les revêtements de façade et les meubles de jardin - d’autant plus que, contrairement au mélèze, l’aubier peut également être exploité. Le sapin de Douglas disposant de très bonnes propriétés mécaniques en termes de résistance à la flexion et à la traction, il est également souvent utilisé pour les équipements d’aires de jeux. Le sapin de Douglas s’est également imposé dans la construction intérieure. Il est notamment utilisé pour la confection de portes, d’escaliers, de solives de plancher, ainsi que pour les revêtements de murs et de plafonds.

Le sapin de Douglas chez Girsberger

Le sapin de Douglas est disponible depuis notre entrepôt extérieur à l’état sec. Sur demande, le bois peut être séché techniquement jusqu’à une teneur en humidité du bois de 8 à 10 %.  Les épaisseurs usuelles sont: 36 / 40 / 50 mm. Une nouveauté dans la gamme est également le Douglas parallèle, trié en quartier/faux quartier. Il s’agit d’un produit semi-fini qui est souvent utilisé pour les revêtements de balcon. 

Avez-vous d’autres questions?

Nous nous ferons un plaisir de vous renseigner au sujet des épaisseurs, longueurs et qualités disponibles dans nos stocks de sapin de Douglas.
Faites-nous part de vos exigences concernant vos projets en bois massif et, sur la base de vos indications, nous soumettrons la meilleure proposition en termes de qualité, de prix et de disponibilités.